Qu’est-ce que le débit montant pour la fibre optique ?

Comme pour toute connexion Internet, la fibre optique comporte un débit descendant pouvant atteindre plusieurs Gigabits, et un débit montant. Deux valeurs essentielles pour les entreprises, tout particulièrement avec la montée en puissance du télétravail.


En matière d’accès à l’Internet fixe, la fibre optique est aujourd’hui la technologie de connexion offrant les débits les plus importants. Elle supplante ainsi très largement les capacités du réseau cuivre exploité pour l’ADSL (Asymmetric Digital Subscriber Line), pour lequel on parle de “haut débit” seulement, tandis qu’on parle de “très haut débit” (THD) pour la fibre.


A titre de comparaison, les abonnements en fibre optique permettent aux entreprises de disposer de débits pouvant atteindre plusieurs Gbps (Gigabits par seconde), tandis qu’avec l'ADSL, ceux-ci sont en moyenne compris entre 1 et 15 Mbps (Mégabits par seconde).



Des débits asymétriques, symétriques et garantis : à quoi correspond le débit de la fibre optique ?


Le débit est un paramètre fondamental dans le choix d’une connexion Internet. Il traduit en effet la vitesse de connexion, c’est-à-dire la facilité avec laquelle des données seront transmises, en émission et en réception.


Pour la fibre, comme pour l’ADSL, les débits varient d’une offre à l’autre, et d’un fournisseur d’accès à l’autre. Selon la catégorie d’abonnement fibre souscrite, les débits pourront être asymétriques, symétriques et/ou garantis.


Pour une offre fibre classique de type FTTH (Fiber to the Home), les débits sont ainsi généralement asymétriques. Cela signifie que le débit montant et le débit descendant seront différents en quantité de bits par seconde, avec en général, un débit descendant plus important que le montant. Nous expliquerons plus tard en quoi ces deux notions se distinguent.


Sur la fibre, comme sur l’ADSL, les débits peuvent donc être asymétriques. Mais, ils seront également, en fonction de l’abonnement, garantis ou non. Les débits indiqués dans une offre correspondent en effet au débit maximum possible auquel est éligible l’usager.


Une subtilité des opérateurs ? Pas du tout. Plusieurs facteurs le justifient. Chaque abonné ne pourra prétendre aux mêmes débits, et cela indépendamment de la volonté des FAI (Fournisseurs d’Accès Internet) : la distance vis-à-vis du nœud de raccordement pour le DSL, et le nombre d'abonnés sur un même point de mutualisation pour la fibre, sont les principaux paramètres expliquant ces écarts pour un même abonnement Internet.



Les professionnels ont besoin de certitude sur le débit


Avec une offre DSL, un abonné en bout de ligne bénéficiera ainsi de débits moindres que celui situé à proximité du nœud de raccordement. Avec la fibre, le débit dépendra du nombre d’abonnés rattachés à un point de mutualisation donné.


Avant de souscrire à une offre Internet, il importe donc de savoir de quel débit on bénéficiera. Pour cela, tous les opérateurs proposent de réaliser un test d’éligibilité avant tout abonnement. Des tests de débit sont par ailleurs disponibles en ligne pour mesurer la vitesse de sa connexion.


Les entreprises ont en effet besoin de certitudes pour s’assurer que la connexion répondra à leurs attentes en termes de bande passante, afin d’assurer la continuité de leur activité. C’est notamment une des raisons pour lesquelles elles pourront opter pour des abonnements de type FTTO (Fiber to the Office), voire FTTH, offrant des débits garantis. Ici, pas de débits théoriques ou maximum, mais contractuels, garantis à l’abonné.


La FTTO présente un autre avantage pour les professionnels : non seulement les débits sont garantis, mais ils sont également symétriques. L’engagement de l’opérateur porte ainsi à la fois sur le débit montant et sur le débit descendant.



Débit montant vs. débit descendant, à chacun ses usages


Si débit descendant et montant sont tous deux importants, ils ne couvrent pas les mêmes usages. Mais pour assurer l’activité d’une entreprise au quotidien, il convient d’avoir des débits performants dans les deux cas.

  • Le débit descendant, pour la fluidité et la performance


Le débit descendant, appelé aussi “download”, correspond au flux de données Internet reçu. Il conditionne, entre autres, la rapidité de la navigation sur Internet, et la vitesse de téléchargement de fichiers lourds depuis des services cloud comme Dropbox, OneDrive ou Google Drive.


  • Le débit montant, pour envoyer des données en ligne


Le débit montant, ou “upload”, désigne le flux de données envoyé via la ligne sur Internet. Il est essentiel pour envoyer des courriels, réaliser des visioconférences, ou tout simplement envoyer ou sauvegarder tout type de données dans le cloud, par exemple une vidéo d’entreprise conservée sur un espace de stockage.


  • Développement du télétravail et très haut débit


Dans le cadre du télétravail, et pour pouvoir utiliser des outils collaboratifs en ligne ou la visioconférence, débits montant et descendant seront tout aussi importants. Pourquoi ? Car les données circulent simultanément dans les deux sens. Le collaborateur transmettra en effet voix et image, mais devra aussi pouvoir recevoir ces mêmes données de ses interlocuteurs, sans être incommodé par une mauvaise connexion et des débits faibles



debits montants debits montants


Le débit montant, capital pour le travail à distance : de quel débit ai-je besoin pour ma connexion Internet ?


Sur une application de visioconférence comme Zoom, un appel vidéo entre deux personnes nécessitera ainsi de 0,5 Mbps à 1,8 Mbps, en débit montant comme descendant. Pour un appel vidéo de groupe, la fourchette optimale est de 1 à 3 Mbps. Et plus ce chiffre est élevé, meilleure sera la qualité vidéo et sonore. La latence est un autre paramètre à prendre en compte. Sur ce point aussi, la fibre surpasse largement le cuivre et les offres ADSL/SDSL.


Dans ce contexte d’explosion du travail à distance et des outils collaboratifs, une entreprise se doit désormais d’être attentive à sa capacité en termes de débit montant. Celle-ci lui permettra d’offrir à ses salariés une expérience utilisateur optimale, et de booster leur productivité. Elle pourra opter pour un abonnement fibre optique présentant un débit montant garanti, et suffisant pour son activité.


Pour dimensionner son offre au plus près de ses besoins, un rapide calcul fournit une première estimation. On estime ainsi à 8 Mbps la consommation d’un employé en usages bureautiques. Pour obtenir la bande passante totale recommandée pour l’ensemble de votre entreprise, il ne reste plus qu’à multiplier ce chiffre par le nombre de collaborateurs. Et à le majorer si la vidéo, au travers de l’usage d’outils comme Microsoft Teams ou Zoom, occupe une place conséquente dans le quotidien des collaborateurs.


Mais la fibre optique présente un intérêt pas seulement pour la navigation web ! Elle peut héberger votre téléphonie d’entreprise, permettre la mise en place d’un VPN entre différents sites… Pour les professionnels, et pour garantir la performance des entreprises, passer à la fibre va peu à peu devenir la norme.


Si vous souhaitez améliorer la connexion Internet de vos locaux, votre opérateur peut vous aider à définir votre besoin, et vous proposer l’offre la plus adaptée à votre activité.


Découvrez les solutions d'accès Internet


chevron_left Voir toutes les définitions
close

Vous souhaitez demander un devis

Les champs suivis d'un ( * ) sont obligatoires

Votre demande a bien été prise en compte !

Nos conseillers reviendront vers vous
dans les plus brefs délais.

Logo MMA

Assurance des véhicules, complémentaire santé ou
prévoyance pour vos salariés.


Découvrez notre offre partenaire MMA Enterprise pour protéger au mieux votre ativité professionnelle.