Chacun des sites d’une entreprise a des besoins en connectivité différents. Entre productivité, sécurisation et optimisation des coûts, l’hybridation des accès internet par la fibre est une option à prendre en compte…

Avoir une activité professionnelle sans connexion, c’est aujourd’hui impensable. Mais les différentes entités qui composent votre entreprise n’affichent pas la même dépendance à Internet. Or, lorsqu’elles sont réparties sur plusieurs sites, il peut être judicieux, pour optimiser vos coûts tout en disposant du meilleur du très haut débit, de souscrire des abonnements distincts.

Des problématiques différentes

“Prenons l’exemple d’un promoteur immobilier et de ses agences régionales…
Chaque agence a évidemment besoin d’une connexion à Internet, ne serait-ce que pour la téléphonie. Mais, en cas de panne, l’activité est-elle pour autant à l’arrêt total ? Sans doute pas ! Les commerciaux peuvent interagir avec les clients via leur smartphone, ils peuvent également consulter leurs mails. La problématique est très différente pour le siège administratif de ce réseau d’agences. La comptabilité, le marketing qui utilisent des applications métiers en mode SAAS, sont inaccessibles sans connexion Internet.
En cas de panne, tout s’arrête, y compris les sites Internet. Cet exemple illustre parfaitement l’arbitrage qui doit être fait entre coût et criticité. Si vous pensiez qu’en évoquant la Fibre optique, vous aviez tout dit, vous vous trompiez ! Pour être précis, il faudrait évoquer les fibres car il y a bien différents types d’accès à internet par la fibre. « La principale différence se situe entre les offres Fibre grand public (FTTH), des offres de fibre professionnelles (FTTO) », indique Guilhem Prieur, Chef de Produit Accès Fixe pour ‎Bouygues Telecom Entreprises. Si les technologies mobilisées restent les mêmes, en revanche, les caractéristiques des offres peuvent être très différentes.

Performances et garanties…

« Pour les offres professionnelles, décrypte Guilhem Prieur, les débits proposés peuvent être nettement supérieurs (jusqu’à 10 Gbps de bande passante), les débits sont symétriques, ce qui signifie que l’envoi et le téléchargement de données s’effectuent à la même vitesse, mais en outre, les garanties des opérateurs sont supérieures ». En effet, les accès fibre grand public n’intègrent pas de garantie de rétablissement de connexion rapide en cas d’incident. « Un accès professionnel dispose d’une garantie de rétablissement en 4 heures, précise le chef de produit alors qu’une offre grand public n’est pas garantie ». Pour une entreprise, la différence est loin d’être anecdotique !

A chaque site sa fibre !

Faut-il dès lors opposer définitivement les deux types d’accès à Internet par la fibre ? Guilhem Prieur n’est pas si manichéen : « Les entreprises qui possèdent plusieurs sites, ont tout intérêt à étudier de près les offres en fonction de la criticité de leurs usages… Elles pourront ainsi s’assurer d’une connectivité optimale et au meilleur prix ». En d’autres termes, lorsqu’un des sites d’une entreprise ont d’importants besoins en connectivité et en bande passante, on privilégiera évidemment les offres professionnelles. « L’essentiel confie Guilhem Prieur, c’est de faire le point sur les usages des collaborateurs, car ce sont eux qui conditionnent les besoins en connectivité ». Afin d’optimiser leur productivité, leur efficacité et fiabiliser les accès à internet, il faut envisager la notion de connectivité à la carte. « En faisant le point sur les usages, il est possible de déployer au sein des différents sites de l’entreprise différents types d’accès par la fibre, de réaliser en quelque sorte une hybridation de la connectivité afin de rationaliser les moyens et les budgets », conclut Guilhem Prieur.

Je souhaite être recontacté à ce sujet