Le protocole SIP est devenu incontournable dans l’univers de la voix sur IP, qui s’est rapidement imposé comme le standard de référence pour la nouvelle génération de téléphonie. Il permet d’initier des sessions de communication en temps réel entre deux systèmes IP. Une technologie à la fois puissante et flexible.




Les bases du SIP : Session Initiation Protocol

En quelques années, le SIP (Session Initiation Protocol) s’est imposé dans le fonctionnement de la téléphonie sur IP. Ce protocole se charge d’établir, de modifier et de terminer des sessions multimédias. Une solution parfaitement adaptée à la voix et la vidéo sur IP.








Qu’est-ce qu’un protocole ?

L’utilisation de protocoles de communication est essentielle pour envoyer et recevoir des données sur un réseau. Ces protocoles définissent des méthodes standard permettant l’échange d’informations entre différents acteurs.



Sur Internet, deux protocoles de communication très courants sont le Transmission Control Protocol (du fameux TCP/IP) et l’Hypertext Transfer Protocol, utilisé pour la transmission de pages web (le non-moins fameux HTTP).



La plupart des protocoles utilisés sur Internet sont des standards de l’IETF (Internet Engineering Task Force), décrits dans des documents de spécification, les RFC (Request for Comments). Le SIP est lui aussi un standard promu par l’IETF, décrit dans le RFC 3261.








Les protocoles complémentaires au SIP



Le SDP (Session Description Protocol)




Techniquement, le SIP se charge uniquement de la gestion des sessions. Le SDP (Session Description Protocol, RFC 4566), lui, fonctionne en complément du SIP : il négocie la teneur des données transférées (audio, vidéo, texte, message, application, etc.), ainsi que le format et le protocole de transport utilisés.



Le RTP (Real-Time Protocol)




Pour le transport de flux audio et vidéo, c’est un troisième protocole, en général le RTP (Real-Time Protocol, RFC 3550), qui est utilisé. Une technologie adaptée spécifiquement au transfert de données en temps réel.



Parler de “VoIP SIP” est donc un abus de langage : quand on parle de “VoIP”, cela désigne en réalité un flux audio ou vidéo compressé, transmis par l’entremise du RTP, selon les paramètres négociés via des messages SDP,








SIP et H.323 : quelle différence ?

Le protocole H.323 a longtemps été la norme pour les systèmes de télécommunication IP. Il définit toutes les couches nécessaires à l’établissement de communications multimédias : gestion des sessions, négociation des formats utilisés, formats de compression de données et transport. Un protocole particulièrement complet, mais qui a toutefois rapidement cédé la place au trio SIP/SDP/RTP.



L’une des raisons de ce changement est que le H.323 a été développé par la branche normalisation de l’Union Internationale des Télécommunications, l’IUT-T. Le SIP et ses protocoles associés sont issus de l’IETF, ce qui leur vaut d’être mieux acceptés par les acteurs d’Internet. Dans l’absolu, les deux standards visent toutefois les mêmes objectifs principaux, et utilisent des procédés proches.








Les ports utilisés dans le cadre du protocole SIP



De la même manière que le célèbre port 80 a été attribué aux services web par la très sérieuse Internet Assigned Numbers Authority (IANA), le protocole SIP s’est vu officiellement attribuer les ports 5060 et 5061 par cette même organisation. Le fonctionnement du SIP repose sur l’échange de messages textes qui sont envoyés en clair sur le port 5060, et en mode sécurisé sur le port 5061. Notez que les protocoles de transmission de base d’Internet ne supportent qu’un nombre limité de ports, chacun pouvant être attribué à un service.



Ainsi, lorsqu’un poste A appelle un poste B, toute une séquence de messages va être échangée, suivant des règles et directives strictes :



  • Le poste A envoie une invitation au poste B avec le message “INVITE”.
  • Le poste B signale au poste A qu’il sonne en lui répondant “180” (“Ringing”).
  • Quand le poste B est décroché, il le signale au poste A, avec le code “200” (qui signifie “OK”).
  • Le poste A indique qu’il a pris en compte le décroché avec le message “ACK”.
  • À ce moment-là, la session est établie.
  • Lorsque le poste A est raccroché, il envoie au poste B un message “BYE”.
  • Le poste B lui répond avec le code “200” (“OK”), puis coupe la connexion.







ToIP : un compte SIP et du Trunk SIP



Fournisseur SIP : un rôle d’annuaire et de proxy




Pour lancer une connexion SIP, il faut connaître l’adresse réseau du poste cible, ce qui est par essence assez complexe sur Internet, l’adresse IP d’un terminal pouvant changer au fil du temps. Le rôle du fournisseur SIP est ici essentiel, car il fait à la fois office d’annuaire, permettant aux utilisateurs d’être mis en relation, et d’intermédiaire pour les communications (proxy) lorsque le transfert SIP direct entre deux postes (placés derrière un pare-feu par exemple) n’est pas possible.



Trunk SIP : une nécessaire passerelle




Pour lier le SIP à la téléphonie classique, il faut de surcroît mettre en place une passerelle spécifique vers le réseau téléphonique. La technique du SIP trunking permet d’atteindre cet objectif, en liant un compte SIP à un numéro de téléphone classique. C’est grâce au Trunk SIP que la “voix sur IP-SIP” devient de la “téléphonie sur IP-SIP”.








Les différentes offres proposées par Bouygues Telecom Entreprises



La Téléphonie IP simple pour la performance, et le Centrex pour la simplicité




Pour répondre à leurs enjeux de performance, les TPE et PME peuvent opter pour une Box dédiée, proposant à la fois un accès à Internet et des fonctions de téléphonie fixe simples à manager, comme avec la Box Entreprise de Bouygues Telecom Entreprises.



Quant aux entreprises souhaitant disposer d’une offre “clés en main”, elles peuvent se pencher sur l’offre Centrex IP, qui permet de mettre en place et de gérer un grand nombre de lignes sans avoir à se soucier de l’infrastructure de télécommunication, hébergée directement chez Bouygues Telecom Entreprises dans une infrastructure cloud.

















Les offres Trunk SIP, PABX et IPBX pour plus de flexibilité




Les entreprises désirant un maximum de flexibilité opteront pour l’infrastructure Trunk SIP de Bouygues Telecom Entreprises, représentée par l’offre Bsip. Celle-ci permet de disposer d’une téléphonie s’appuyant sur la technologie SIP, avec une qualité de communication HD et un réseau ultra-sécurisé capable de faire transiter de multiples canaux sur une unique connexion Internet.

















L’avantage de l’offre Bsip est sa souplesse. L’entreprise a en effet le libre choix du matériel utilisé dans ses locaux. Elle peut choisir des téléphones IP compatibles SIP, utiliser un autocommutateur téléphonique IP de nouvelle génération (IPBX) ou conserver son autocommutateur téléphonique (PABX) et les postes analogiques qui lui sont associés.















Grâce à l’infrastructure Trunk SIP de Bouygues Telecom Entreprises, les entreprises peuvent par ailleurs associer leurs forfaits aux lignes numériques d’un IPBX, ou transformer leurs lignes analogiques existantes en lignes numériques compatibles SIP ! Il n’est donc plus nécessaire de remplacer leur PABX et leurs postes téléphoniques classiques pour basculer vers la téléphonie sur IP.



Pour améliorer le travail en collaboration




Le SIP est une technologie très flexible qui permet de mener des conversations point à point, des audioconférences, des visioconférences et de faire de la transmission de données, tout en prenant en charge un grand nombre d’appels simultanés à partir d’un unique accès à Internet. Le SIP peut donc être utilisé comme appui à des solutions collaboratives.



C’est le cas de l’infrastructure Bsip, couplée à la solution de collaboration Microsoft Teams. Grâce à l’offre Téléphonie Teams de Bouygues Telecom Entreprises, les appels entrants sont acheminés du réseau téléphonique vers Microsoft Teams, et les appels sortants de Microsoft Teams vers le réseau téléphonique. Une fonctionnalité accessible depuis n’importe quel endroit (bureau, domicile, client), et qui permet de profiter des forfaits proposés avec les lignes Bsip.






















En résumé : un protocole qui fait preuve de beaucoup de flexibilité

Les infrastructures SIP présentent de nombreux avantages. L’un d’entre eux réside dans le large catalogue de matériels et logiciels compatibles. Les matériels vont des autocommutateurs téléphoniques aux téléphones (avec ou sans-fil), en passant par les pieuvres équipant les salles de réunion.



De nombreux logiciels sont également compatibles avec le SIP, du softphone - qui permet de répondre à des appels et d’en passer depuis son ordinateur, sa tablette ou son smartphone - aux solutions plus complexes couplant la téléphonie SIP avec des logiciels métiers. Le couplage téléphonie-informatique est aujourd’hui un sujet clé de la transformation des entreprises et de leur téléphonie.








Pour aller plus loin

close

Vous souhaitez demander un devis

Les champs suivis d'un ( * ) sont obligatoires

Votre demande a bien été prise en compte !

Nos conseillers reviendront vers vous
dans les plus brefs délais.

Logo MMA

Assurance des véhicules, complémentaire santé ou
prévoyance pour vos salariés.


Découvrez notre offre partenaire MMA Enterprise pour protéger au mieux votre activité professionnelle.