Malgré l’essor fantastique du e-commerce depuis quelques années et la pandémie qui a fait bondir les ventes sur le web, certains consommateurs restent encore réticents à l’idée d’acheter en ligne. C’était sans compter l’arrivée du V-commerce… 

Bien que nous nous soyons tous habitués à acheter de nombreux produits sur Internet, il reste cependant quelques achats pour lesquels nous préférons aller en boutique. Parmi eux, on compte le mobilier qui est difficile à appréhender à distance, sans pouvoir toucher la matière ou se rendre compte du volume, mais aussi les vêtements et accessoires qui nécessitent souvent un essayage. En effet, acheter en ligne veut aussi dire : se faire livrer, essayer et parfois devoir retourner à la poste avec son colis pour échanger. Bref, une corvée ! 

De nombreuses applications permettent aujourd’hui de s’affranchir de cette barrière de la distance en proposant une expérience virtuelle. En effet, grâce à des solutions de réalité augmentée, il est aujourd’hui possible d’essayer une paire de chaussures à son pied ou de visualiser un canapé dans son salon, avec un smartphone. C’est ce que proposent déjà quelques grandes enseignes du retail comme Ikea et son application Ikea Place ou encore Afflelou, qui permet un essayage de ses modèles de lunettes sur son site marchand. On appelle cela le V-commerce (Virtual Commerce)

V-commerce : mode d’emploi 

Longtemps considérée comme une technologie coûteuse et technique, la réalité augmentée est désormais accessible à tous les acteurs du retail. C’est en 2016 avec la sortie du jeu Pokemon GO que les usages se sont véritablement libérés. En effet, cette technologie ne nécessite pour l’utilisateur que de disposer d’une caméra qui reconnaît les champs de profondeur comme le font les Iphones et les Samsungs par exemple. 

La réalité augmentée permet alors d’insérer des images 3D sur des images de la vie réelle. Les deux types d’image se superposent pour donner lieu à une nouvelle réalité. C’est ainsi que le canapé débarque dans votre salon en 1 clic, idem pour les lunettes. 

Pour le retailer, l’opération est simple, il lui suffit de produire les images nécessaires à la création des ces nouvelles “scènes” et de faire appel à l’un des éditeurs d’application de réalité augmentée et de 3D sur le marché, comme Retail VR, pour implémenter sa solution.

Le cloud comme pilier du v-commerce

Bien entendu, le retailer se dotera (si ça n’est pas encore le cas) d’une solution cloud omnicanal performante qui permettra le traitement de toutes ces données et une analyse fine et prédictive des comportements de ses clients.

Ces solutions externalisées permettent de moderniser les plateformes e-commerce en transformant l’expérience client sur tous les canaux. Les extensions type IA et Réalité virtuelle sont implémentées pour optimiser tout le parcours de vente.

En effet, de l’engagement client à la gestion des commandes, des solutions de fidélisation à celles de livraison, de la gestion des stocks à la cabine virtuelle, ces étapes clés nécessitent une approche globale pour garantir une expérience client irréprochable. C’est l’une des opportunités qu’offrent les solutions cloud du secteur.

Je souhaite être recontacté à ce sujet