Code numérique, empreinte digitale, faciale, ou reconnaissance vocale, les possibilités ne manquent pas pour assurer la sécurisation des smartphones en entreprise…

Ils contiennent à peu près tout de notre existence : coordonnées personnelles, contacts professionnels, documents sensibles, photos… Rien n’y manque ! Et un indélicat qui mettrait la main sur votre mobile saurait tout de vous et de votre entreprise. C’est pourquoi le choix du dispositif de verrouillage et d’identification est crucial.

En tant que gestionnaire de flotte mobile, vous savez que si la perte ou le vol d’un smartphone est un préjudice financier, le risque réel, c’est la perte ou la compromission des données contenues sur le smartphone. Si l’assurance indemnise les mobiles égarés, en revanche les données volées ou perdues ne peuvent pas être récupérées . Quant au risque qui pèse sur le système d’information de l’entreprise, il est colossal ! Sécuriser et verrouiller un smartphone constitue donc un prérequis indispensable.

Avec votre solution de MDM (Mobile Device Management), vous avez la possibilité de sélectionner le mode de verrouillage le mieux adapté. Mais quelle protection choisir ?

 

L’ultra technologique biométrie : pour les nons jumeaux !

Les smartphones les plus récents, à l’instar de l’iPhone X, font la part belle aux solutions biométriques. La reconnaissance d’empreinte digitale est désormais courante chez de nombreux fabricants. Celle-ci présente l’avantage d’être simple d’utilisation mais, pour être fiable, elle implique que le capteur soit propre. La fiabilité de la reconnaissance d’empreinte est excellente car, la probabilité de trouver deux personnes ayant les mêmes empreintes digitales ne dépasse pas 1 sur 64 milliards…

Mais la biométrie, c’est aussi à l’heure actuelle la reconnaissance d’iris et la reconnaissance faciale. Le tout nouveau Galaxy S8 de Samsung, s’appuie sur la reconnaissance d’iris et exploite près de 200 points différenciants, ce qui rend le dispositif quasi inviolable. La reconnaissance faciale quant à elle est encore controversée. Certaines expériences ont permis de démontrer que le système pouvait être leurré par une simple photo…  Et l’on est en droit de s’interroger sur la façon dont les données associées à la reconnaissance faciale sont sécurisées et exploitées par les fabricants.

 

L’ultra artistique dessin : pour les allergiques aux maths !

Si vous êtes plutôt doté d’une mémoire visuelle, le schéma de verrouillage est fait pour vous ! Sur le papier, c’est simple, votre smartphone affiche une grille de 9 points sur lesquels vous tracez un schéma avec votre doigt. Une fois encore, plus le schéma est complexe, plus la protection est efficace. En optant pour un schéma reliant 5 points sur la grille, ce sont déjà près de 9000 combinaisons possibles !

 

L’ultra classique code numérique : pour les célibataires sans enfants !

Finalement, le bon vieux code numérique de verrouillage, n’est pas sans intérêt. Toutefois, mieux vaut opter pour un code à six chiffres qui permet de disposer de près d’un million de combinaisons contre 10000 seulement pour un code à quatre chiffres. Simple à mémoriser, rapide à saisir, le code numérique verrouille efficacement votre smartphone si vous avez pris la peine d’en choisir un complexe. Evitez la date de naissance de votre petit dernier ou celle de votre mariage !

A chacun sa combinaison et son dispositif préféré, même si le traditionnel code numérique convient amplement aux objectifs les plus courants de sécurisation. Quant aux plus anxieux, ils pourront choisir de doubler les techniques…

Je souhaite être recontacté à ce sujet