La démocratisation du boitier SD-WAN permet aujourd’hui de répondre à l’ensemble des problématiques “réseau” rencontrées par les entreprises…

Voilà quelques années que cet acronyme fait parler de lui. Pourtant ce boitier Software-Defined Wide Area Network n’avait pas encore complètement trouvé sa place au sein des organisations. C’est chose faite ! 2019 a vu son utilisation monter en flèche. Intégrateurs et opérateurs ont développé de nombreuses offres pour répondre à toutes les problématiques en matière de réseau. Pour ceux qui découvrirait cette technologie, il s’agit d’une console d’administration et d’optimisation des liens compatible avec tous les types de connexions. Elle embarque une technologie intelligente qui gère la ventilation des flux sur les différents liens afin d’en optimiser les usages.

Voici 3 cas concrets dans lequel le SD-WAN tire son épingle du jeu parmi toutes les solutions à dispositions des professionnels…. Découverte.

Cas N°1 : problématique de connectivité 

Une agence événementielle souhaite connecter ses bureaux en régions ainsi que ses espaces de travail éphémères lors de ses prestations. 

Au départ : pour connecter ses lieux de manifestations aux quatre coins de la France, l’agence utilise un routeur 4G auprès d’un opérateur unique. Or certains événements se déroulent dans des zones reculées dans lesquelles la couverture réseau est restreinte. La connexion est parfois de très mauvaise qualité. Les équipes et prestataires ont du mal à utiliser les applications métiers leur permettant d’assurer le bon déroulement de l’événement. 

Avec le SD-WAN : l’agence utilise désormais deux liens 4G de deux différents opérateurs. Son boitier SD-WAN permet ainsi de moduler les flux en fonction de la qualité du réseau de chaque opérateur. L’accès aux applications métiers des différents intervenants s’en trouve clairement facilité.

Cas N°2 : problématique de sécurité 

Un organisme de formation dont des antennes sont présentes sur tous les départements français souhaite connecter ses agences locales et permettre aux stagiaires d’avoir un accès à internet sur tous les sites. 

Au départ : L’accès en local à internet des postes mis à disposition des stagiaires pose un problème de sécurité vis à vis du réseau global.

Avec le SD-WAN : les firewall sont directement intégrés dans le boîtier, gérés de manière centralisée et toutes les fonctionnalités de sécurité sont également embarquées par le boitier, qui reste indépendant du fournisseur d’accès internet (IPS/IDS/Virus/SPAM ect …). Chacune des agences locales peut à la fois conserver son accès au réseau de l’entreprise tout en sécurisant les flux générés par la consultation internet de ses stagiaires.

Cas N°3 : problématique d’expérience utilisateur 

Un réseau d’agence bancaire a décidé de passer toute sa téléphonie sur IP. 

Au départ : Depuis la migration, la qualité des communications n’est pas toujours au même niveau selon les agences et selon les usages des équipes.

Avec le SD-WAN : Depuis la mise en place d’un SD-WAN, il leur est désormais possible d’améliorer les flux en temps réel en analysant la qualité de la voix. Une fois analysée, si la qualité fait défaut, cela déclenche automatiquement un processus qui permet la correction des erreurs et l’utilisation des autres liens quand c’est nécessaire.

 

Je souhaite être recontacté à ce sujet