Qu’est-ce que la fibre noire ?

La Fibre Optique Noire (FON), ou fibre “nue”, n’est plus réservée aux grandes entreprises. Cette fibre optique, qualifiée de “passive”, peut être louée ou achetée pour pouvoir être éclairée par l’entreprise avec des débits personnalisables.


Les offres de fibre optique proposées aux entreprises par les opérateurs télécoms ne manquent pas. En fonction de leurs usages professionnels, elles peuvent ainsi opter au choix pour des offres dites “activées”, telles que du FTTH Fiber To The Home »), du FTTO Fiber To The Office ») ou du FTTEFiber To The Entreprise »).


La gamme de fibre optique ne se cantonne cependant pas à ces offres activées des fournisseurs d’accès. Une autre catégorie de fibre se destine également aux entreprises. Et celle-ci s’est largement démocratisée après avoir longtemps été réservée aux grands groupes. Il s’agit de la fibre noire.



Fibre noire : une fibre optique dédiée à « éclairer »


Mais d’où cette fibre tire-t-elle son nom ? De sa couleur ? Pas tout à fait en vérité. Rappelons que la fibre propage des ondes lumineuses. Et si la fibre noire est ainsi nommée, c’est qu’elle n’est pas encore activée ou éclairée. En clair, aucune lumière ne circule sur cette fibre. Elle est qualifiée de fibre « noire », ou encore de fibre morte, de fibre optique brute, et même de “dark fiber” pour les anglophones.


Mais il ne faut pas s’y tromper cependant. La fibre noire ou nue , qui se cache derrière l’acronyme de FON, est bien fonctionnelle. A condition de l’activer. Et c’est là tout son intérêt pour des entreprises : celles-ci vont pouvoir l’éclairer en fonction de leurs besoins.


Pour l'éclairage de la fibre, des équipements optiques réseaux sont nécessaires. Ceux-ci sont positionnés à chaque extrémité de la fibre. Ils permettent de transmettre des informations entre deux points avec un débit inter-sites évolutif. Et ces informations peuvent être de plusieurs natures.


C’est une des particularités de la FON. Contrairement à une offre fibre activée “classique” fournie par un opérateur, la fibre noire n’est pas pré-configurée en termes d’usages et de débits. Mais surtout, elle ne se cantonne pas au transport de flux IP.





Une fibre “lumineuse” par ses nombreux avantages


L’utilisateur est libre de définir les protocoles associés à cette fibre dédiée, qu’il s’agisse par exemple de flux Ethernet, audio, vidéo, SAN… Tous les types de protocoles peuvent en effet être configurés sur la fibre noire.


Mais la FON, c’est aussi de l’évolutivité, ce qui, là aussi, la distingue d’une offre fibre classique. La fibre noire peut être éclairée sur différents niveaux de capacité. Cela signifie que les débits inter-sites pourront être ajustés dans le temps en fonction des besoins en bande passante. Oubliées les contraintes associées à la souscription d’une offre activée à débit déterminé, et à la mutualisation des réseaux fibre optique !


L’entreprise pourra par exemple décider d’activer sa fibre à hauteur de 100 Mbps de débit, de 1 Gbps, ou de 10 Gbps, voire plus encore. Et ce, au moment qu’elle souhaite.


Or, dans un contexte d’utilisation accrue des services cloud, et plus largement d’une digitalisation croissante du travail, les besoins en bande passante augmentent. Les offres de connexion classiques, y compris dédiées, sont coûteuses et leur débit est fixe : vouloir le modifier nécessite de changer le service souscrit.


Avec la fibre noire, l’entreprise maîtrise son infrastructure et ses capacités. Elle peut les ajuster selon ses besoins, par exemple en cas de pic d’activité, sans craindre de surcoût ou de dépendre de son fournisseur d’accès et de ses délais de mise en service.


La FON présente encore un autre avantage : sa capacité à garantir la sécurité et la protection des données. Une entreprise pourra transmettre des informations entre ses sites par le biais de ces liens fibre sans recourir à l’Internet public, mais uniquement via la création d’un réseau sécurisé.


En résumé, la fibre optique noire c’est :

  • checkune solution évolutive
  • checkla possibilité de connecter des locaux à Internet en très haut débit
  • checkla capacité à transporter tous types d’information
  • checkle contrôle de l’architecture réseau
  • checkde la flexibilité, une disponibilité totale, et de la sécurité

A savoir que pour bénéficier des avantages de la fibre noire, l’entreprise doit réaliser un investissement important, mais nécessaire, en termes d’équipements optiques actifs pour pouvoir éclairer cette fibre.



La fibre noire pour des besoins bien définis


Les spécificités de la fibre noire lui permettent, on l’a vu, de répondre à différents besoins et exigences en termes de débits et de performance.


L’un de ces besoins, c’est l’interconnexion entre deux datacenters ou entre un siège et un centre de données, notamment dans le cadre d’un plan de continuité d’activité (PCA).


Mais ce n’est pas le seul. La FON s’adresse aussi aux entreprises désireuses d’interconnecter des réseaux locaux ou des réseaux de stockage et de sauvegarde à distance. Ainsi, dans le cadre d’un plan de reprise d’activité (PRA), le lien fibre privé permettra de mettre en place des sauvegardes externalisées.


Idéalement, et afin de justifier le recours à des offres FON, il conviendra de combiner plusieurs usages, par exemple, le raccordement de bâtiments distants (moins de 100 kilomètres), la sauvegarde ou le stockage de données.



Une couverture croissante

Mais ces fibres noires ne sont pas aussi disponibles sur le territoire que des réseaux classiques ou les fibres mutualisées. En termes de couverture, les grandes agglomérations restent les mieux loties, même si les réseaux de FON des autoroutiers, du ferroviaire ou d’acteurs locaux permettent d’irriguer largement le territoire national. Opérateurs télécoms et hébergeurs proposent des services de fibre noire, et les collectivités territoriales participent aussi à ce maillage.



Des offres fibre noire avec ou sans services


Ces spécialistes des télécoms et de l’hébergement n’assurent bien souvent que la fourniture d'une fibre de bout en bout, ainsi que sa maintenance. L'éclairage de la fibre, grâce à des équipements réseaux spécifiques actifs, sera alors à la charge du client et non de l'opérateur. Un cadre qui peut tout à fait convenir aux DSI disposant des compétences réseau nécessaires. Il leur permet de maîtriser pleinement leur réseau.


Mais ce n’est pas la seule option sur le marché. Comme pour des offres fibres traditionnelles, des prestataires commercialisent des fibres noires sur-étagères et managées. L’exploitation est alors prise en charge par le fournisseur, qui propose en plus des garanties de service (SLA).



Quel est le coût d’installation d’une fibre noire ?


La fibre noire représente un investissement important, bien moindre néanmoins que quelques années auparavant. Plusieurs paramètres entrent en ligne de compte dans le calcul de son coût. Le prix comprend des frais de mise en service, englobant le raccordement d’un ou plusieurs sites, l’installation d’équipements, comme des tiroirs optiques pour le raccordement des câbles, et un coût de location mensuel, fonction du nombre de brins optiques. Enfin, le coût récurrent intégrera la longueur du raccordement, ses difficultés éventuelles en génie civil, mais aussi le niveau de service attendu (temps de rétablissement, débit garanti…).



Découvrez nos solutions fibre optique entreprise


chevron_left Voir toutes les définitions
close

Vous souhaitez demander un devis

Les champs suivis d'un ( * ) sont obligatoires

Votre demande a bien été prise en compte !
Nos conseillers reviendront vers vous
dans les plus brefs délais.