Le nomadisme, le télétravail et la mobilité remportent désormais l’adhésion des dirigeants. Mais pour le mettre en place, il faut anticiper autant que possible les incidents explique dans cette tribune Michel Sasportas, de Danem.

Les évolutions technologiques ont engendré une vague de digitalisation et la mise en place de nouvelles pratiques dans les entreprises. De nouveaux modes de travail tels que le nomadisme, le télétravail et la mobilité remportent désormais l’adhésion des dirigeants qui y voient certains avantages.

Derrière ces nouvelles mœurs, il faut bien entendu penser au suivie des matériels mobiles et anticiper autant que possible les incidents auxquels les collaborateurs en mobilité pourront être confrontés. Car ils seront tout aussi exigeant avec leur entreprise en matière de suivi des tablettes et mobiles qu’un collaborateur sédentaires.

Le digital en mobilité : servir le collaborateur pour un meilleur service client

L’internet, le Wifi, la 4G et demain la 5G sont autant de technologies qui facilitent et favorisent l’augmentation de la productivité des personnels nomades. Voilà déjà plusieurs années que les entreprises se digitalisent et que les collaborateurs s’adaptent à de nouvelles pratiques impulsées par les jeunes générations.

Celles-ci impliquent l’utilisation de nouveaux outils, (tablettes, PDA, smartphones ou encore ordinateurs portables) dont l’entreprise doit pouvoir assurer le suivi et prendre en charge en cas d’incident. En effet, s’il était aisé de remplacer un bloc papier de prise de commande qui se serait déchiré, il s’avère plus complexe de suivre un appareil mobile et souvent moins coûteux de le réparer que de le remplacer.

De nos jours, une entreprise dont les commerciaux nomades seraient équipés de blocs de papier passerait pour archaïque. De même une entreprise qui ne pourrait pas rapidement fournir à ses collaborateurs une solution de rechange en cas d’incidents matériels perdrait sans aucun doute la confiance de ces derniers. Les collaborateurs sont les premiers ambassadeurs d’une entreprise et, a fortiori, les contacts privilégiés des clients.

Pour découvrir la suite, rendez-vous sur zdnet.fr.

Je souhaite être recontacté à ce sujet