DES DISPOSITIONS POUR CONJUGUER ÉCOLOGIE ET TECHNOLOGIE

Un groupe de travail baptisé RBR 2020-2050 pour « Réflexion bâtiment responsable 2020-2050 » a été instauré au sein du PBD. Sa mission est de faire en sorte que la construction durable se fonde aussi bien sur la responsabilité écologique que sur l’exploitation de l’intelligence artificielle. Il s’agit, certes, d’un projet ambitieux mais qui a le mérite de simplifier considérablement l’application des plans d’action du ministère de la Transition écologique et solidaire.

Selon le groupe de travail RBR 2020-2050, l’intelligence artificielle est devenue incontournable pour la mise en œuvre de solutions pertinentes sur le plan écologique. Elle permet de transformer efficacement les pratiques déployées dans le secteur du bâtiment en vue de stimuler l’adoption de nouveaux comportements écoresponsables. L’IoT (« Internet of Things » ou Internet des objets) est un exemple concret dans la mesure où il offre l’opportunité d’évaluer les pratiques et les modes de vie des occupants d’un bâtiment donné. Les data ainsi collectées permettent d’ajuster les offres de manière à assurer une économie d’énergie optimale. Il est par ailleurs important de noter que les objets connectés font partie intégrante du quotidien. Bien qu’ils aient été avant tout conçus pour simplifier la vie de leurs utilisateurs, leur exploitation est parfaitement pertinente lorsque l’on priorise le développement durable au sein du bâtiment…

Pour découvrir la suite de cet article, rendez-vous sur usine-digitale.fr

Je souhaite être recontacté à ce sujet