Et si la tendance du tout illimité scellait définitivement le destin des forfaits où l’on décompte la data ? Avant elle, Appels, SMS et MMS sont passés d’une facturation à l’unité ou à la minute à des offres 100% illimitées. Le temps de la data illimitée est-il venu ? L’enjeu pour les entreprises : libérer véritablement les usages des collaborateurs et apporter de la sérénité au gestionnaire de flotte. Explications avec Amrine Bepari, Cheffe de produit Offres Mobile B2B pour Bouygues Telecom Entreprises.

Vous vous souvenez encore avec émotion de la mélopée douce de votre modem 9600 bauds, annonciatrice d’un accès à ce que l’on appelait alors les autoroutes de l’information ?
Votre cœur tressaute-t-il encore au souvenir de cette curieuse sensation procurée, dans votre poche, par votre téléphone mobile vibrant pour notifier l’unique appel que vous receviez dans la journée ? Et que dire de ces SMS rédigés avec méthode et parcimonie pour ne pas dépasser le quota de 160 caractères impartis ?

L’évocation de ce temps révolu éveille sans doute un autre souvenir, moins agréable : celui de la facturation à l’acte ! Les chuintements de votre modem n’étaient pas seulement synonymes d’ouverture sur le monde, mais aussi du décompte des minutes de connexion et du volume de données consommées. Car vous étiez susceptible d’être doublement facturé : par l’opérateur téléphonique d’une part, et votre fournisseur d’accès ensuite. Côté mobile, même combat : prix de l’abonnement, facturation de la minute d’appel émis… et pour les plus anciens, facturation des appels reçus ! Autre temps, autres mœurs. Désormais la tendance est au tout illimité !

Le tout illimité : une évolution naturelle

« Au début des années 2000, la facturation était effectuée au compteur », indique Amrine Bepari, Cheffe de produit B2B pour Bouygues Telecom Entreprises. « Rapidement, la tendance du tout illimité s’est élargie à des enveloppes de données, à mesure que les technologies émergeaient et se développaient (2G, 3G, 4G) », rappelle Amrine Bepari. Mais, selon la théorie chère à Darwin, le besoin crée l’organe et, à mesure que les enveloppes de data gagnaient en envergure, les usages des utilisateurs et des collaborateurs se sont multipliés.

« Plus la couverture réseau se développe, plus les smartphones sont puissants et performants, plus les entreprises se digitalisent et plus les collaborateurs consomment de la data mobile et des données cellulaires. Toujours à proximité, dans une main ou dans une poche, le mobile a fini par se rendre indispensable. C’est notamment le cas dans l’univers professionnel où il est devenu un vecteur de productivité et d’efficacité en affaires, commente Amrine Bepari. Afin d’accompagner les besoins des entreprises, il faut sans cesse refonder et adapter les offres ». C’est ainsi qu’en Février 2022, Bouygues Telecom Entreprises a proposé un nouveau forfait mobile, sous la forme d’une série spéciale en tout illimité : Appels, SMS et MMS mais également la data en illimité en France.

Le tout illimité : utile ou pas ?

Alors, le tout illimité : lame de fond ou argument marketing ? « Aujourd’hui, pour répondre aux besoins des entreprises, toute notre gamme intègre les appels, SMS et MMS illimités, depuis et vers la France et l’Europe », précise Amrine Bepari. Ce qui fait désormais la différence, c’est l’illimité sur la donnée et sur le type de connectivité (4G ou 5G) en France. «Le tout illimité fait sens car il permet aux collaborateurs, comme aux gestionnaires de parc mobile, de ne plus se préoccuper de la facture et de se focaliser sur l’usage. Le mobile est devenu un outil professionnel, indispensable au quotidien. Les entreprises doivent se concentrer sur leur business, on s’occupe du reste ».
Pour les entreprises, doter les collaborateurs d’un forfait limité à une faible enveloppe de données présente l’avantage de maîtriser le budget, sous réserve d’avoir adossé un débit réduit en cas de dépassement de l’enveloppe principale. Mais, « hormis la consultation occasionnelle des emails ou la recherche rapide d’une information sur Internet, l’éventail des possibilités est restreint ».

Le tout illimité : tous gagnants ?

Avec le développement du télétravail, les collaborateurs pallient l’absence d’une connectivité satisfaisante à domicile, mais également en situation de mobilité, en utilisant le partage de connexion avec leur smartphone. « Travail collaboratif, visioconférence, applications métiers, toutes ces activités consomment énormément de données cellulaires. Le tout illimité est alors un atout majeur, tant pour le collaborateur que pour l’entreprise, afin de garantir une continuité de service et de productivité ».

Faut-il migrer l’intégralité d’une flotte mobile vers du tout illimité ? Loin de tout manichéisme, Amrine Bepari privilégie le pragmatisme : “il convient plutôt de raisonner selon les profils de collaborateurs et les missions qu’ils accomplissent au quotidien”. Avec le télétravail et la reprise des déplacements professionnels, ces derniers sont de plus en plus mobiles. A ce titre, leur téléphone portable devient un atout précieux pour accéder aux ressources de l’entreprise, renforcer la productivité et répondre aux nouveaux enjeux business. La porte d’entrée vers le tout illimité, c’est aussi le choix du smartphone. « Le choix d’un forfait illimité permet non seulement de se libérer des contraintes d’un forfait avec une enveloppe data définie, mais également de s’équiper d’un smartphone récent et à un prix préférentiel, grâce au niveau de subvention qui lui est attribué, conclut Amrine Bepari. La réflexion doit par conséquent intégrer ces deux dimensions ! ».

Je souhaite être recontacté à ce sujet