fibre_bouygues_telecom

 Le groupe Verona a été fondé en 2007 et s’est vite développé sur le créneau du “city sport” avec ses deux enseignes : Neoness et Episod, qui sont aujourd’hui fermées depuis que la capitale est passée en zone d’alerte maximale. Grégory Six, son DSI dirige aujourd’hui une équipe de 9 personnes dédiées à un seul objectif : créer de la valeur et de la croissance grâce à la technologie ! C’est que le groupe s’attache à continuer à faire malgré les restrictions. 

Comment avez-vous su que vous étiez fait pour évoluer dans le sport ? 

Depuis tout petit, je pratique le sport avec passion. Et du point de vue professionnel, je n’en suis pas à mon premier poste dans le domaine sportif. J’étais auparavant dans le football, à l’AS Monaco. Mais globalement, j’ai toujours su que le sport serait mon terrain de jeu. C’est un univers passionnant dans la mesure où il est source pour nos clients d’émotion et de bien-être. C’est valorisant de transmettre ces valeurs

Un métier passion, est-ce pour vous l’assurance du succès ? 

Pour moi, certainement. Ca me permet de ne jamais me poser la question dès mon réveil le matin ! J’ai toujours envie d’aller bosser.  Chez Verona, en terme de recrutement, nous privilégions dans un premier temps les profils amateurs de sports. En revanche, ce n’est pas toujours le cas. Dans un club de foot par exemple, on évite souvent de recruter des “fans”… ça peut nuire à l’efficacité. 

Comment la technologie (réseaux, IoT, THD) accompagne votre performance au quotidien ? 

Disons qu’il n’y a jamais eu autant de façons de faire du sport (en club, en ligne, en VOD, avec un coach, à distance, en asso) qu’aujourd’hui. C’est pour cela que ce secteur est particulièrement concurrentiel. Et comme pour beaucoup de domaine, la pression vers la digitalisation s’est vraiment accélérée.  

Chez Verona, nous avons beaucoup investi dans notre “cloudification” (toutes nos solutions sont aujourd’hui passées en mode cloud).  Nous avons également permis à nos 40 sites de bénéficier de la fibre optique pour d’un côté optimiser nos flux business et de l’autre offrir toujours plus de services à nos clients,  comme le wifi par exemple (beaucoup de nos sites sont mal couverts en 4G).

Du coup, qu’attendez-vous de votre opérateur ? 

Disponibilité et fiabilité surtout ! C’est pour cela que nous avons doublé tous nos liens (dans 2 technologies différentes et chez deux opérateurs). Tous nos sites sont raccordés en FTTO et disposent d’un back up FTTH ou ADSL. 

Et face à la crise actuelle, la technologie est-elle une alliée ?

En fait, le confinement a été l’occasion de libérer des projets et d’accélérer le mouvement. Certains étaient déjà dans nos têtes mais nous n’avions pas le temps de les travailler. En trois mois, nous avons développé une nouvelle offre composée de cours interactifs en live et des replays. Pour cela, nous avons d’ailleurs encore plus besoin de la fibre dans la mesure où la captation se fait directement dans nos salles… 

Et quelle est la prochaine innovation/technologie que vous attendez avec impatience ?

La 5G peut-être ? Mais il faut savoir être patient. 

Et sinon à part la fibre du sport, de quoi d’autre avez vous la fibre ?

A part le sport, j’aime également le dessin et le théâtre mais aussi, vous l’aurez compris, la technologie. Je pratique le codage et je commence à partager cette passion avec l’aîné de mes 4 enfants… 

 

Je souhaite être recontacté à ce sujet