Jusqu’à présent, l’ IoT semblaient relever du gadget pour apprentis geeks. Ils trouvent aujourd’hui leur place dans nos bureaux. Et ce, pour notre plus grand bien…

 

Ils sont en effet sur le point de métamorphoser notre quotidien, en transformant la vie au bureau. A l’heure de la transformation digitale, l’IoT (Internet of Things*) est un levier important pour améliorer le confort et la QVT (Qualité de Vie au Travail) des employés.

Dans le sillon de compagnies comme Google ou Facebook, de nombreuses sociétés adhèrent à l’idée qu’un collaborateur heureux et en bonne santé est un collaborateur plus performant (et donc plus rentable !) La gestion du bien-être en entreprise est un enjeu prépondérant pour tous les acteurs soucieux d’améliorer les conditions de travail. Si à ce jour seulement 4% des bâtiments en France sont connectés, la demande pour avoir accès à ce genre de service est croissante.Philippe Naudin, Coordinateur Iot pour Bouygues Telecom Entreprises, explique que l’IoT « augmente la palette de réponses possibles » à cette problématique.

 

Tour d’horizon des solutions à mettre en place au plus vite pour doper le bien-être en entreprise.

 

L’eau

“Le travail c’est la santé” chantait Henri Salvador. Et l’IoT permet justement de la conserver ! La société Setec Smart Efficiency a créé une solution d’économie d’énergie et de gestion des bâtiments innovante et « tout-en-un » advizeo.

Cette solution permet entre autres de surveiller la qualité de l’eau chaude sanitaire, c’est à dire l’eau que l’on utilise pour se laver les mains au lavabo par exemple. Des sondes de températures implantées en amont de l’arrivée d’eau s’assure que cette dernière est chauffée à au moins 60 degrés avant utilisation, afin de diminuer les risques de légionellose, une maladie infectieuse dangereuse pour les populations à risque.

 

L’air

Il est aussi possible de suivre de près le taux d’humidité des bureaux grâce à des sondes d’hygrométrie, pour s’assurer que ce dernier respecte bien les recommandations du code du travail (taux entre 45% et 65%). Ce paramètre va de pair avec une régulation de la température, stabilisée idéalement à 21°C, pour éviter r une surchauffe des locaux.

La qualité de l’air est connue pour avoir un fort impact sur le bien-être et la productivité, puisque mal réglée, elle génère fatigue, migraine, et baisse de concentration. Comme l’explique Loic Moulas, directeur de l’OID (Observatoire de l’Immobilier Durable), « Accroître la productivité (…) ou accompagner l’évolution des modes de travail, passent désormais par l’amélioration du confort thermique des collaborateurs. »

Pyres s’est penché sur la question en proposant un boitier connecté équipé d’un écran indicateur, Class Air, qui assure à distance le suivi de tous les paramètres de confort intérieur. Il permet notamment d’évaluer en un coup d’œil le taux de CO2 d’une pièce pour ensuite alerter et sensibiliser sur le besoin d’aération.

 

La vie

Les bruits incessants en open spaces sont connus pour être des facteurs aggravants de mal être. Le laboratoire Cotral a donc développé une prothèse auditive pour atténuer automatiquement le niveau sonore, surtout dans un contexte de conversations téléphoniques fréquentes.

Pour réduire le stress, , MyBrain Technologies, s’est inspiré des neurosciences et a conçu un casque capable de mesurer l’activité cérébrale des collaborateurs. En cas de détection de stress, un signal est envoyé à un smartphone qui génère la diffusion d’une musique apaisante.

Nul doute que ces technologies ne font pas tout pour le bien-être des salariés mais elles y contribuent. Et l’on s’en réjouit !

*Internet of Things : Internet des Objets

Je souhaite être recontacté à ce sujet