Du  smartphone au tractopelle en passant par les assiettes du réfectoire ou le mobilier de bureau, tout ou presque peut être loué. L’objectif : se recentrer sur l’usage et se libérer des contraintes et des contingences matérielles !

Dans un contexte d’ultra-concurrence, où l’immobilisation d’actif peut sinon déstabiliser une entreprise, du moins ralentir son développement, l’idée d’acheter et de posséder est de fait remise en question. 

Il faut aussi ajouter à cette donnée que la culture d’achat a changé globalement et au quotidien ! Si l’on s’en réfère aux chiffres publiés par l’Observatoire société et consommation (Obsoco), 77 % des Français disent privilégier l’usage à la possession. Un chiffre confirmé par une étude réalisée par Odoxa et Emakina, révélant que 64% des 18-24 ans consomment un produit ou un service par abonnement et seuls 9% des répondants demeurent attachés au fait de posséder des biens qu’ils consomment. 

Parmi les illustrations les plus évidentes de cette tendance de fond : le succès d’Uber bien sûr, mais aussi des initiatives comme celle de PoleStar (filiale du constructeur automobile Volvo), qui propose son premier modèle exclusivement sur abonnement pour deux à trois années en appuyant l’offre sur un service additionnel d’entretien et de conciergerie. Disposer des meilleurs équipements, au meilleur coût, sans immobiliser de trésorerie, en s’affranchissant des contraintes d’entretien et de maintenance, et en ne subissant jamais l’obsolescence du matériel, voici en quelques mots résumés, les atouts de la location

Le BTP à la pointe de la location

Le secteur de la construction est particulièrement à la pointe en matière de location. Et pour cause, la valeur des machines-outils et engins de chantiers qui ne sont utilisées que ponctuellement et sur des durées courtes, impacterait trop fortement le bilan des entreprises. 

“Privilégier la location à la possession n’est pas un phénomène nouveau”

Les acteurs historiques comme Loxam ou Kiloutou sont aujourd’hui challengés par des acteurs comme TrakTor ou Sharemat qui proposent aux propriétaires de tels équipements, à l’instar des modèles C-to-C, de les louer à d’autres entreprises. « Privilégier la location à la possession n’est pas un phénomène nouveau, observe Jean-Guillaume Roger, Chef de Produit pour Bouygues Telecom Entreprise. Dès la fin des années 70, des entreprises utilisaient le levier du leasing pour les véhicules ou encore pour accéder à des technologies informatiques (Serveurs informatiques) qui auraient été inaccessibles sous une autre forme. En proposant de ne payer que pour ce que l’on consomme, de s’affranchir des contraintes avec des services garantissant le bon fonctionnement des actifs, le mode abonnement répond tout simplement aux enjeux des entreprises ». 

Dans l’ère du paiement à l’usage démocratisé par le Cloud notamment, la location dans le monde de l’entreprise n’a pas fini de se développer !

Je souhaite être recontacté à ce sujet