De petits capteurs leur permettent d’optimiser leur logistique et d’utiliser du béton de meilleure qualité.

Casquette vissée sur le crane, pieds qui tambourinent sur le sol : les spectateurs survoltés du MetLife Stadium sont absorbés par le spectacle que leur offrent les deux équipes de football américain qui se partagent le stade newyorkais, les New York Giants et les New York Jets. Ils n’ont pas conscience que sous leur siège se cache une innovation qui pourrait révolutionner le secteur du BTP.

La société Skanska AB, l’équivalent suédois de Vinci, a intégré dans chacune des 3 200 pièces de béton qui soutiennent les tribunes du stade une puce RFID. Grâce à cette carte d’identité numérique, ces blocs sont géolocalisés de leur départ de l’usine jusqu’à leur arrivée sur le chantier, où ils sont acheminés par lots.

« Skanska AB a économisé 1 million d’euros en gagnant 10 jours sur le programme prévu »

Les capteurs permettent à Skanska AB de savoir exactement à quel moment les ouvriers du stade ont fini d’installer la dernière pièce du premier lot. Ce système a permis au groupe d’économiser un million d’euros sur ce projet, en gagnant 10 jours sur le programme prévu.

Lire la suite de l’article sur www.journaldunet.com

Je souhaite être recontacté à ce sujet