Selon Sia Partners, le coût de la mise en conformité du GDPR en mai 2018 s’élève en moyenne à 30 millions d’euros par entreprise.

Le 25 mai 2018, les entreprises devront appliquer le GDPR, le règlement européen sur la protection des données. Cette loi unique à l’échelle des pays de l’Union européenne en matière de protection des données personnelles de citoyens (qui disposeront alors de plus de contrôles) entrainera de nouvelles obligations et contraintes pour les entreprises européennes comme non européennes qui seront toutes soumises au même règlement. Elles devront s’assurer de la sécurisation des données, par la « pseudonymisation » et leur chiffrement, et en assurer la confidentialité et l’intégrité, notamment.

En cas de défaillance ou d’attaque, les organisations devront en alerter les autorités compétentes dans les 72 heures après avoir pris connaissance de l’incident (une attaque informatique, une fuite de données, par exemple). Mais aussi les personnes directement concernées (un vol de numéro de carte bancaire…) si les données sont exploitables (non chiffrées en l’occurrence)…

Pour découvrir la suite de cet article, rendez-vous sur Silicon.fr

Je souhaite être recontacté à ce sujet