1° Deux ans de retard

Moins médiatiques que les grandes entreprises ou les PME-TPE, les Entreprises de Taille Intermédiaire n’en représentent pas moins un rouage essentiel de l’économie française avec 23% de l’effectif salarié et 33% des exportations françaises. L’enjeu de leur transformation digitale est stratégique pour le renouveau de l’économie française. C’est la raison pour laquelle nous avons établi le premier Baromètre de la maturité digitale des ETI françaises. Les résultats permettent de photographier la course vers la digitalisation de nos ETI…

Et elles sont loin de l’arrivée : le niveau de maturité digitale des ETI françaises est aujourd’hui faible, malgré un début de prise de conscience. Par rapport à leurs grandes sœurs du CAC 40, elles ont plus de deux ans de retard.

 

Les ETI en retard le digital

2.    L’impulsion doit venir d’en haut

La prise de conscience du top management doit être aujourd’hui LA priorité numéro un des ETI afin d’accélérer leur mutation numérique avec, par exemple :

  • le recrutement d’un Chief Digital Officer qui rejoindrait l’équipe de direction
  •  une implication forte dans l’écosystème français serait une priorité, alors que 77% des entreprises interrogées n’ont aucun lien avec un ou plusieurs incubateurs de start-up
  • une sensibilisation de leurs équipes par un effort important de formations sur la thématique.

un suivi du conseil d’administration des efforts en matière de transformation digitale

En savoir plus sur : www.linkedin.com

Je souhaite être recontacté à ce sujet