La 5G, tout le monde en parle, tout le monde l’attend mais ses applications concrètes restent peu connues encore. Pour le moment, sa commercialisation est prévue en 2020 mais déjà opérateurs, collectivités et professionnels se préparent à l’accueillir. 

Cet été Bblog vous propose de suivre, à travers 5 exemples, les transformations apportées par cette technologie qui promet des débits 10 fois supérieur à la 4G. Découvrez notre saga 5G.

 

S’il a un temps vacillé face aux assauts du e-commerce, le secteur du retail a dû réagir et négocier habilement le virage de la digitalisation. L’émergence de la 5G laisse entrevoir de nouvelles perspectives en termes d’expérience client et d’omnicanalité.

Selon les derniers chiffres de l’INSEE, la France compte plus de 340.000 points de vente tous secteurs confondus. 10% des points de vente sont regroupés, au sein des centres commerciaux selon l’Observatoire des Centres Commerciaux (CNCC). En 2017, on recensait en France 811 centres commerciaux en activité. 48% d’entre eux sont des petits centres (plus de 20 magasins et services), 34% des grands centres (plus de 40 magasins et services), 11% des centres commerciaux régionaux (au moins 80 magasins et services), 4% des centres à thèmes ou des centres de magasins d’usine, 3% des centres commerciaux super-régionaux (au moins 150 magasins et services). Autant de profils de points de vente confrontés à de nouvelles attentes du consommateurs, et qui pourraient tirer profit de la 5G !

Le défi à relever

Alors que les attentes et les usages des consommateurs ont beaucoup évolué, sous l’influence des pure players qui ont placé très haut la notion de service et d’expérience, le retail doit miser sur la connectivité pour renforcer l’engagement des clients mais aussi des vendeurs. Pourtant les centres commerciaux et les points de vente en centre-ville bénéficient de débits limités ne permettant pas de répondre aux standards espérés par les consommateurs. 

Du côté de l’entreprise

Redynamiser l’attractivité des points de vente

Dans son Baromètre des nouvelles tendances de consommation, le cabinet Wavestone, révèle que  94% des clients vont avant tout en magasin pour tester les produits, 88% pour bénéficier de conseils de vendeurs expérimentés et 86% pour découvrir les nouveautés. 51% des consommateurs évoquent par ailleurs la qualité du service client et réclament davantage de fluidité et de rapidité aux caisses dans les points de vente. Hyperconnectés, 46% des consommateurs se déclarent adeptes du showrooming. Pour les enseignes le point de vente doit être toujours plus profitable. Une profitabilité qui passe notamment par une meilleure efficacité liée à la 5G. Comment ? 

  •     En réduisant les charges opérationnelles

« Les points de vente sont confrontés à des enjeux majeurs : une baisse de fréquentation des magasins de très grande taille (Hypermarché) au profit de magasins plus petits et moins coûteux à opérer d’une part, et une concurrence nouvelle et forte de la part d’acteurs du digital », précise Antoine Ribaud, Responsable Partenariats Accélérateur SmartX 5G. La connectivité à très forte capacité de la 5G permettra d’envisager l’installation de caméra très haut débit, ouvrant la voie au magasin autonome. « En se dotant d’un réseau à forte capacité et de haute sécurité, l’acte de paiement lors de la sortie en caisse pourra être aboli ou accéléré ».

  •     En assurant une gestion plus fine des stocks

« La gestion du stock dans un point de vente revêt une importance stratégique tant sur l’optimisation des frais de fonctionnement que sur la promesse faite au client », observe Antoine Ribaud. En effet, ce facteur repose sur un équilibre précaire. Un stock trop important nuit à la profitabilité du point de vente, tandis qu’un stock trop faible expose l’enseigne à une pénurie et à l’insatisfaction des clients. Pour gérer de façon optimale l’approvisionnement des rayons, « une observation continue des produits via des caméras couplées à un logiciel de reconnaissance permettra de suivre en temps réel l’état des stocks, à l’aide de caméra intelligentes connectées en 5G ». Une analyse sur une période plus longue pourra également permettre de mieux anticiper la demande et donc les commandes des marchandises et d’inscrire le point de vente dans une dimension prédictive.

  •     En proposant une nouvelle expérience au client

Grâce à la réalité virtuelle ou augmentée portées par le très haut débit associée à la connectivité 5G, les consommateurs pourront avoir un aperçu de produits non disponibles en magasin et passer une commande depuis le point de vente à recevoir à leur domicile dans une logique d’omnicanalité.

Du côté des collaborateurs

Une position de conseiller à valeur ajoutée réaffirmée

Le point de vente reste attractif pour toutes les générations, y compris les Millenials. Mais ils attendent de la part du vendeur une posture davantage relationnelle que transactionnelle en phase avec le niveau d’information accessible sur les interfaces digitales. Le Baromètre Wavestone le rappelle : 74% des consommateurs interrogés soulignent l’importance d’obtenir de la part des vendeurs des informations et des conseils d’experts. La 5G contribuera, au sein de la boutique digitalisée à faire émerger la notion de « vendeur augmenté ». Grâce à…

  •     Un rééquilibrage de l’accès à l’information des vendeurs

En proposant aux vendeurs des smartphones et tablettes tactiles, connectés en 5G au CRM, au site Web et à l’ERP de la marque, la posture des conseillers peut être rééquilibrée face à un client toujours plus informé et connecté. Des contenus additionnels spécifiques pourront être développés et tenus à disposition des conseillers comme autant d’aides à la vente ou de pistes à explorer dans une stratégie d’upsell.

  •       Une meilleure synergie conseiller/produit/point de vente

Afin de faciliter le quotidien des collaborateurs, « la 5G agit comme un socle permettant de connecter un ensemble de terminaux afin de digitaliser les équipes », confie Antoine Ribaud. En effet, le très haut débit 5G associé à une faible latence et à une forte capacité de calcul in situ, autorise l’utilisation de casques de réalité augmentée donnant au vendeur « des informations enrichies sur l’état des stocks en temps réel, la modélisation en temps réel d’une nouvelle configuration du magasin ou tout simplement un accès à n’importe quelle vidéo de l’enseigne ».

Du côté des consommateurs 

Plus d’omnicanalité et moins de frontière en commerce physique et digital

Selon une récente étude réalisée en partenariat par Hipay et LSA, le magasin de demain devra impérativement être omnicanal. 74% des enseignes interrogées ont déjà engagé des projets en ce sens. Si 38% des commerçants interrogés ont intégré des processus omnicanaux, 36% n’ont pas encore totalement muté. Pour 71 % des Français, l’harmonisation entre online et offline est une priorité. Au rang des attentes les plus fréquemment citées par les consommateurs : l’harmonisation de l’offre en ligne et en magasin, la généralisation du Click & Collect ou la possibilité d’effectuer des retours des achats en ligne en point de vente. 69% des consommateurs se disent prêts à se détourner d’une enseigne qui ne proposerait pas de tels services.

  •     Avec plus de débit à disposition des clients

Le consommateur ne quitte plus son smartphone, même lorsqu’il visite des enseignes physiques. Grâce à la 5G, les enseignes pourront proposer aux clients une meilleure connectivité dans le point de vente et, la cas échéant, multiplier les applications liées au Wi-Fi Marketing pour susciter toujours plus d’engagement.  

  •     Avec des parcours d’achat repensés

Le très haut débit associé à la technologie 5G permet non seulement de proposer une expérience personnalisée (guidage, affichage des promotions en cours, …) au client mais aussi « d’associer cette connectivité au terminal du client qui peut alors afficher des contenus additionnels en temps réel sur les produits pour une simplicité d’achats inégalée », sur la base de parcours d’achat potentiellement personnalisés sur la bases des habitudes de consommations identifiées du client.

  •       Avec un accès à une information produit enrichie

« En utilisant la caméra d’un smartphone pointée sur un produit, le client peut accéder en temps réel à des données stockées dans un PIM (Product Information Management) : composition, date de péremption, promotions. « Choix d’un aliment sans sel, sans sucre ajouté, avec une date de péremption éloignée … Autant de possibilités pour réduire le temps passé en magasin et renforcer l’expérience d’achat », conclut Antoine Ribaud.

 

Je souhaite être recontacté à ce sujet