A l’occasion de la cinquième conférence cybersécurité de L’Usine Digitale, qui s’est tenue à Paris ce mardi 25 juin 2019, Fabien Caparros, chef de la division Méthodes de management de la sécurité numérique à l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi), est revenu sur les étapes à mettre en place par les entreprises afin de se protéger d’attaques malveillantes. Les professionnels présents sur place se sont pour leur part montrés rassurants quant à l’efficacité des outils pour contrer les pirates. Tour d’horizon.

« Je ne veux pas que vous espériez. Je veux que vous paniquiez, que vous agissiez comme si la maison était en feu. » C’est par un parallèle avec ces propos de la militante écologiste Greta Thunberg que le chef de la division Méthodes de management de la sécurité numérique de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi), Fabien Caparros, a introduit l’urgence en matière de cybersécurité lors de la conférence organisée par L’Usine Digitale à Paris, ce mardi 25 juin 2019. Selon lui, les entreprises doivent franchir quelques étapes pour se prémunir durablement des cyberattaques.

La cybersécurité représenterait aujourd’hui 5 % des dépenses que consacre une entreprise aux technologies de l’information et de la communication

Vers une prise de conscience

La cybersécurité représenterait aujourd’hui 5 % des dépenses que consacre une entreprise aux technologies de l’information et de la communication (TIC). « Ces investissements doivent encore se massifier pour se valoriser. Quand on investit en amont, on dépense moins en aval », estime Fabien Caparros, citant l’exemple de la chaîne de télévision TV5 Monde, dont la reconstruction du système informatique a demandé six mois à la suite d’une cyberattaque.

Pour découvrir la suite, rendez-vous sur usine-digitale.fr

Je souhaite être recontacté à ce sujet