Trois constructeurs de terminaux tentent de guider les entreprises utilisatrices dans le choix de leur modèle de mobile. Comment identifier les critères avant de se décider ?

“ Pour faire le bon choix, il faut penser intégration et sécurité avant usage”

Gauthier Huynh – Chef de produit Mobilité B2B  – B2B Telecom pour Samsung

Il faut d’abord s’interroger sur la capacité d’intégration de ces smartphones au sein de l’infrastructure IT. La mémoire, la puissance, la connectivité, permettront-elles une exploitation dans de bonnes conditions ? Seront-elles en mesure de supporter les applications métiers ? Ces mobiles pourront-ils être gérés via le MDM (Mobile Device Management) utilisé par le gestionnaire de flotte ?…

Je placerais au même niveau de priorité, les questions liées à la sécurité. Les smartphones intègrent-ils des dispositifs spécifiques de reconnaissance biométrique (iris, empreinte digitale) ?, des patchs de sécurité interviennent-ils régulièrement ?… etc.

Ensuite et ensuite seulement, vous pourrez vous consacrer aux usages des collaborateurs. La simplicité d’utilisation, l’intuitivité des commandes… sont autant de critères importants. J’ajouterais un critère subsidiaire qui s’inscrit davantage sur une problématique RH. Bien souvent, un smartphone haut de gamme est perçu comme une gratification par le collaborateur. Opérer une montée en gamme renforce cette notion que nous appelons « Proud to own » et n’est pas négligeable.

“ Tout miser sur l’autonomie et la puissance !”

Denis GERMAIN, B-2-B Account Manager HUAWEI

Le premier de tous les critères en entreprise, c’est l’autonomie. La puissance, le design et un grand écran, sont secondaires. Et il n’est pas question d’une amplitude horaire de 8 à 10 heures ! Le smartphone doit pouvoir fonctionner de 12 à 15 heures pour être disponible avant et après la journée de travail. La joignabilité du collaborateur passe d’abord par l’autonomie !

L’autre critère déterminant, c’est celui des mises à jour du système d’exploitation. Ces dernières répondent à un double besoin de sécurisation et de fonctionnalités optimisées.

Enfin, le rapport qualité/prix/fiabilité constitue le dernier axe de choix. La fiabilité est en corrélation immédiate avec la notion de productivité et d’efficacité des collaborateurs.

C’est l’une des raisons pour lesquelles nous sommes devenus le principal constructeur de smartphones Android à disposer du label Android Enterprises Recommended. Nous travaillons en étroite collaboration avec Google pour que l’ensemble des fonctionnalités que nous ajoutons conforte à la fois l’expérience des utilisateurs et réponde aux besoins de management et de sécurité des entreprises, sans les restreindre à des solutions propriétaires.

L“Avant tout robuste, étanche et tout terrain !”

Yann Heyraud, Responsable Grands Comptes BtoB pour CROSSCALL

La transformation digitale de la mobilité s’est propagée à tous les métiers de l’entreprise, y compris aux acteurs de terrain, ceux qui sont confrontés aux conditions les plus imprévisibles, voire hostiles !  Au moment de choisir un smartphone pour une flotte d’entreprise opérationnelle, il faut prioritairement s’interroger sur la robustesse. Plus robustes, les smartphones diminuent les taux de casse. Moins de casse c’est plus de productivité. L’étanchéité est le deuxième critère majeur qui permet une utilisation mobile en toutes circonstances. Et enfin l’autonomie qui, pour des professionnels, demeurent une variable essentielle !

Mais la résistance ne fait pas tout, c’est pourquoi nos smartphones offrent le meilleur de la connectivité, de la productivité et de la sécurité. Parmi les autres spécificités, je mentionnerais le Dual-Sim mais surtout la technologie X-Link. Cette dernière permet de fixer, charger et transférer des données sans fil au travers d’un écosystème d’accessoires en s’affranchissant de la connectique USB parfois peu commode.

 

Je souhaite être recontacté à ce sujet