Le respect de la chaîne du froid constitue un enjeu de santé publique pour le secteur agro-alimentaire et pharmaceutique. L’IoT (Internet of Things*) constitue une réponse aux problématiques  de sécurité et d’optimisation des coûts. Explications

Saviez-vous que 60 % (Source IRSTEA 2016) de l’alimentation quotidienne est traitée par le froid et donc réfrigérée à un moment ou un autre avant sa consommation, en France ? Et imaginiez-vous que dans l’industrie pharmaceutique l’on estime le montant des pertes mondiales liées à des ruptures de la chaîne du froid à 35 milliards de dollars en 2018 (Source Froidnews) ? Le suivi et la maîtrise des températures est une problématique majeure. Les acteurs de la chaîne logistique, mais aussi le monde de la restauration (gastronomique et collective) comme l’écosystème de la distribution alimentaire, sont confrontés à un besoin de suivi précis et permanent des températures.

« La pratique courante consiste, explique Jérôme Cornu, Directeur Marketing et communication chez Objenious, à effectuer des relevés manuels des températures dans les réfrigérateurs, véhicules réfrigérés et autres chambres froides. Mais entre le risque d’erreur, la contrainte pour les opérateurs chargés de ces relevés et le nécessaire archivage des courbes de suivi de température: les difficultés sont nombreuses ! ».

 

Une solution simple et automatisée  

Il existe désormais des solutions qui assurent des remontées d’informations automatisées, fondées sur des températures mesurées en permanence à l’aide de capteurs connectés. Ces dispositifs présentent l’avantage d’être dotés d’une autonomie considérable qui, associée à la faible consommation d’énergie du réseau LoRaWANTM auquel il se connecte, leur assurent une durée de vie de plusieurs années.

« Les capteurs de température peuvent prendre place dans des véhicules, sur des palettes, sur des Rolls ou dans des réfrigérateurs et chambres froides », indique Jérôme Cornu.

Simples à installer, légers et ne nécessitant aucun raccordement, ces capteurs pourront s’adapter à tous les équipements de production de froid. Ces solutions de suivi de température sont associées à des applications qui permettent non seulement de définir des seuils d’alerte, mais aussi d’historiser l’ensemble des températures enregistrées tout au long de la chaîne logistique du producteur jusqu’au consommateur.

 

Des économies financières

« L’effet de cette traçabilité, dans un secteur dans lequel la notion de transfert de responsabilité est centrale, est positif, car chaque maillon peut démontrer à tout moment qu’il a tout mis en œuvre pour respecter la chaîne du froid », analyse Jérôme Cornu.

Mais un suivi rigoureux et permanent des températures, c’est aussi et surtout une perspective de limiter les pertes financières liées aux ruptures de la chaîne du froid. « Cela affecte aussi bien les grands acteurs de la distribution, qu’un boucher de quartier qui verra d’un bon œil la réception d’une alerte en cas de hausse inopinée de la température dans sa chambre froide, pour éviter de perdre des marchandises ! ».

 

Le réseau LoRaWANTM, clé de voûte du dispositif

Acronyme de Long Range ou « longue portée » en français, la technologie LoRa®  permet aux objets d’échanger en bas débit des données de faibles tailles, et leur confère une autonomie pouvant aller jusqu’à dix ans avec des batteries standards. Elle utilise les fréquences libres 868 MHz. Peu gourmande en débit et en énergie, elle a l’avantage d’être très économique pour l’utilisateur final.

« Les capteurs connectés sur un réseau LoRa®  peuvent remplir plusieurs missions. En combinant géolocalisation et suivi des températures, ou encore un accéléromètre pour détecter les chocs, de nouveaux usages pourront émerger ! ».

Je souhaite être recontacté à ce sujet