Il y a 55 ans, naissait, à New York, le plus grand événement consacré à l’innovation technologique : le CES ou Consumer Electronics Show. Nous sommes alors en 1967, les Beatles sont diffusés dans les allées du salon et on y découvre transistors, magnétophones et téléviseurs à la pointe !
Une arrivée des Gafam et une pandémie mondiale plus tard, que reste-t-il de ce “show” si prisé par le monde entier ?

C’est au CES que nous avons découvert la souris d’ordinateur en 1968, c’est aussi au CES que le magnétoscope a fait son apparition en 1970. On se souviendra du lecteur CD présenté en 1981 ou de la tablette en 2010…. Mais depuis quelques années, l’engouement se fait plus discret. Les géants de la tech organisent chacun leur grand-messe de leur côté et les allées du salon se voient de moins en moins fréquentées.

Attendees check out the gear at the first CES in 1967 [PHOTOS : CONSUMER ELECTRONICS ASSOCIATION]

Annulé en 2021 pour cause de pandémie mondiale, le CES 2022 a, assurément, perdu de sa superbe. Entre événement physique et format hybride faisant la part belle aux présentations vidéo, le salon phare de Las Vegas tente de se réinventer. Mais ce format présentiel / digital peine à trouver son public. Le contexte sanitaire aura-t-il finalement raison de ce rendez-vous incontournable depuis 55 ans ?

Boudé par les professionnels

Car certaines absences se font cruellement ressentir.  Lenovo, Facebook, Google, Amazon… Aucun de ces poids lourds n’aura fait le déplacement. Alors que le CES 2020 avait réuni plus de 4500 exposants, ils ne sont que 2000 cette année.

Dans ce contexte tristounet, retenons la belle représentation française à Las Vegas. La France, avec son désormais célèbre label French Tech, se révèle comme la plus importante délégation européenne avec près de 130 start-ups présentes sur place. Après le Mobile World Congress de Barcelone, puis l’IFA de Berlin, c’est donc au CES de subir les affres d’une crise sanitaire dont les rebonds et soubresauts n’épargnent pas le secteur des nouvelles technologies ! Et pourtant, malgré les défections, malgré les contraintes, des pépites ont bien été présentées lors du CES 2022 !


Spécial télétravailleur : le triple écran à coulisses !
Le télétravail est désormais inscrit dans les usages du monde professionnel. Au-delà des trois jours de travail à domicile rendus obligatoires pour endiguer la 5ème vague épidémique, exercer de chez soi impose un minimum d’organisation. Mais, dans le salon, sur un coin de table de la cuisine, difficile d’imaginer l’installation de deux ou trois moniteurs pour être aussi efficace qu’au bureau…
La start-up française Portabl a pourtant présenté au CES 2002 une solution qui pourrait bien changer la donne. Son nom : Slide. Fruit de plusieurs années de développement, le Slide est le premier triple écran coulissant au monde pour ordinateurs portables. Une fois déballé, l’utilisateur n’a qu’à coller les quatre supports gravitationnels à l’arrière d’un ordinateur portable. Slide est ensuite relié via un port USB à la machine. Les deux écrans additionnels orientables peuvent alors agir comme des prolongements de la surface d’affichage… et de l’espace de travail. Un concept proposé en pré-commande à partir de 499 €. Pour tout comprendre, regardez la vidéo de présentation.

La vitre : réconcilier présentiel et distanciel

Comme son nom l’indique, le CES de Las Vegas est un événement taillé pour le marché de l’électronique grand public. Pourtant, certaines innovations présentées cette année répondent à des enjeux majeurs dans le B2B. C’est le cas notamment avec La Vitre. Ce produit innovant se positionne à la frontière de l’hologramme et de la réalité augmentée. Le principe ? Un écran tactile vertical à taille humaine intégrant un haut-parleur, une caméra et un microphone. Une fois en place, cette solution de visioconférence réellement immersive permet aux équipes d’interagir les unes avec les autres de plain-pied et en taille réelle. Réunions, présentations commerciales, conférences et séminaires, ce produit développé par UCAYA est déjà utilisé par une trentaine d’entreprises parmi lesquelles Natixis, Accenture, Kering, Bouygues Construction, Capgemini, ou encore Enedis. Plus de 120 fenêtres actives dans le monde. Pour aller plus loin et découvrir le fonctionnement de la Vitre, c’est par ici

Samsung Freestyle : la vidéo projection facile

Le leader coréen des téléviseurs connectés s’est permis une incursion remarquée dans le monde de la vidéo projection. Si le FreeStyle a été conçu comme un accessoire destiné aux cinéphiles, il constitue une alternative intéressante pour travailler à la maison et afficher son espace de travail en grand… en vraiment grand. Mobile, il suffit de poser le Samsung Freestyle sur un guéridon et de l’orienter vers un mur qui devient alors une surface d’affichage pouvant atteindre une diagonale de 2,54m !

Simple à installer, l’ensemble des paramétrages et de calibrages de l’image sont automatisés. Compact et léger (830g), il est facile à transporter dans son étui et peut se connecter directement avec n’importe quel smartphone. Commerciaux de terrain, monde de l’éducation, il constitue une solution simple, pratique et bon marché pour projeter tous vos contenus. A moins de 1000€, il pourrait bien séduire le marché des PME.

Je souhaite être recontacté à ce sujet