Témoignage de Olivier Salivet et Philippe Lamartine, à la DSI de la Ville de Caluire

Olivier Salivet, DSI de la ville de Caluire et Cuire et son adjoint Philippe Lamartine ont récemment renouvelé leur confiance à leur opérateur pour la gestion de leurs réseaux fixe et mobile. Dans cette agglomération de 43 000 habitants située dans la métropole de Lyon et qui accueille bon nombre d’entreprises (Securitas, Veolia Eau, Maison Lejaby, etc..) la course au débit est plus que jamais une réalité… Ils témoignent 

Quels sont vos principaux enjeux technologiques en tant que collectivité ?

O.S. : lls concernent principalement la dématérialisation et les téléservices. Nous disposons d’un portail citoyen depuis 2013. Et la relation avec les habitants est multi-canal. La technologie nous permet d’assurer la modernisation de l’offre de service public. 

P.L. : Il ne faut pas oublier la sécurité des données. Depuis le RGPD, nous devons faire particulièrement attention à la gestion et au stockage de nos données. En tant que mairie, nous en traitons beaucoup. 

Quels sont du coup vos besoins en réseau à Caluire ?

O.S. : Ce qui est sûr, c’est que ces besoins sont grandissants ! Et qu’ils n’ont rien à voir avec ceux que nous avions il y a 1 an. Depuis la crise de la COVID, nos besoins en bande passante ont explosé du fait du télétravail et du recours à la visio. Nos agents ont vraiment changé leur façon de collaborer. Et je peux vous dire que lorsque les réseaux sont insuffisants, les équipent le font savoir ! 

Quels sont vos usages privilégiés aujourd’hui ?

O.S. : La visio, les webinars, la collaboration à distance… Des usages qui étaient un peu marginaux il y a un an mais qui ont été adoptés en 3 jours à l’annonce du confinement. Heureusement, la direction avait déjà planché sur un plan de recours au télétravail. Avec la crise, nous avons juste accéléré son déploiement… 

Ceux de demain ?

O.S. : Tout récemment, nous avons permis la tenue des conseils d’école en visioconférence. Ce qui est plus pratique pour tout le monde (les professeurs, les parents, les délégués, etc.. ).  Je pense que ces usages à distance vont s’ancrer. Du côté des citoyens, nous avons lancé des initiatives comme les conseils municipaux en ligne. Le premier a été diffusé en décembre. Nous allons continuer dans cette voie.

Pour notre opérateur, cela voudra dire toujours plus de débit, de performance, de fiabilité et de réactivité.  

Quelles sont vos relations avec votre opérateur ?

P.L. : Très bonnes ! Nous leur avons confié notre flotte mobile de 300 terminaux, nos accès internet fixe et mobile. Et bientôt, toute notre téléphonie IP car nous avons souhaité anticiper la fin du RTC. 

O.S. : Nous sommes très satisfaits. Ils sont réactifs et proactifs. Nous n’avons jamais eu l’habitude d’avoir un opérateur aussi disponible, qui répond à nos interrogations et prend des nouvelles régulièrement. C’est une vraie relation de confiance qui s’est installée. 

Du coup, vous avez des projets avec votre opérateur en 2021 ?

P.L. : Oui, le travail va se concentrer autour de notre nouvelle connexion Internet et autour de la mise en place d’un plan de reprise d’activité (PRA) ainsi que notre téléphonie IP dont le déploiement aura lieu en mars/avril… !

Je souhaite être recontacté à ce sujet