Il y a un an naissait Amazon Go à Seattle. En 12 mois, l’enseigne a fait voler en éclat les pratiques traditionnelles du passage en caisse et prévoit déjà l’ouverture de centaines de boutiques dans le monde. En cet anniversaire, retour sur cette innovation. Comment ça marche ? Est-ce que ça marche ? On vous dit tout !  

Une étude datée de 2017, réalisée par OpinionWay pour Diebold Nixdorf (célèbre pour ses solutions d’encaissement), révélait que le temps d’attente en caisse avait enregistré une baisse de 13 minutes en moyenne dans les hypermarchés et de 21 minutes dans les supermarchés depuis 2010. Pourtant, le consommateur trouve toujours le temps trop long ! Amazon a donc eu l’idée d’éliminer définitivement le passage en caisse. Comme il faut malgré tout que vous régliez vos achats, l’enseigne a développé un système étonnant. S’il répond à l’exigence d’autonomie des clients, s’il contribue à proposer une expérience sans couture, il implique également la disparition du lien humain au sein de des surfaces commerciales. Au-delà des débats sociétaux que soulève Amazon Go, c’est bien la dimension technologique du projet qui s’avère révolutionnaire !

Les technologies Amazon Go demandent la garantie d’un Très Haut Débit sans faille pour assurer la continuité et la performance du dispositif.

AmazonGO : Comment ça marche ?

Avant de pouvoir faire ses emplettes, le client d’Amazon Go doit préalablement installer l’application éponyme sur son smartphone. Une fois son compte client renseigné, un QR Code lui est attribué. A chaque fois qu’il franchira le seuil de la boutique, il présentera son mobile au moment où il passe sous le portique d’accès. Amazon n’a pas misé sur des étiquettes RFID pour identifier les produits. C’est sur un système de capteurs et de caméras qui est déployé dans tout le point de vente que repose tout le concept. Les caméras placées au plafond se chargent d’identifier les consommateurs et de suivre leurs déplacements dans les quelque 150m² de superficie du point de vente. Les capteurs quant à eux, disséminés dans les différents rayonnages reconnaissent les produits manipulés par le client. Toute l’intelligence du système repose sur sa capacité à faire la différence entre un produit réellement emporté en vue d’en faire l’acquisition et la simple manipulation avant de le remettre en place dans le linéaire. Inutile de préciser que ces technologies demandent la garantie d’un Très Haut Débit sans faille pour assurer la continuité et la performance du dispositif…


© Amazon

Règlement automatique/ paiement en un clic

Peu importe que vous ayez placé vos achats dans un caddie, un sac à dos ou que vous les ayez conservés dans votre main. Une fois les produits placés dans votre panier virtuel et le portique franchi, le paiement est instantané ! Et pour cause, à l’instar du paiement en un clic sur son site, Amazon a intégré l’ensemble de vos données bancaires dans son application. En franchissant le portique, votre compte est débité. Plus de file d’attente, plus de code de carte bancaire à saisir, plus de rendu de monnaie, peu d’erreur de caisse… Le tableau semble idyllique. Fidèle au comportement traditionnel des géants du Web, Amazon n’a communiqué aucun chiffre sur l’activité des premiers Amazon Go. Toutefois, si l’on s’en réfère à une étude réalisée par le cabinet de conseil américain Brick Meets Click, qui a étudié le fonctionnement du magasin de Seattle pendant plusieurs jours, le chiffre d’affaire moyen par jour atteint 2700 $ au pied carré (un pied carré équivaut à un 0.1m²). La boutique s’étendant sur 167m², le chiffre d’affaire journalier au mètre carré dépasse les 29 000$… On comprend dès lors pourquoi Amazon prévoit d’ouvrir jusqu’à 300 Amazon Go dans les mois à venir…  

En Europe, les rumeurs vont bon train concernant une ouverture à Londres très prochainement. En France si l’on se réfère à l’étude OpinionWay, si un magasin ouvrait, 60 % des Français ne s’y rendraient pas. Mais l’étude date de la fin 2017 et les premiers retours d’expérience semblent être convaincants…

 

Je souhaite être recontacté à ce sujet