Nombreuses sont les attentes du grand public lorsque l’on évoque la nouvelle technologie 5G. Déployée dans quelques mois, elle a pourtant, pour la première fois dans l’histoire des évolutions du réseau mobile, été pensée d’abord pour les entreprises. Découvrez pourquoi et comment. 

En 2012 apparaissait la 4G en France. A l’époque conçue pour optimiser les débits et l’expérience client, elle a considérablement libéré les usages des utilisateurs qui se sont emparés de cette technologie dans leurs usages au quotidien. Consommation de vidéo sur smartphones, explosion des utilisations d’applications grand public, augmentation des navigations web, le consommateur a fait de son mobile la pierre angulaire de ses communications.

Du côté des professionnels, la 4G a bien entendu également développé les usages, encourageant travail en mobilité et échanges de données. Mais cette technologie n’avait pas en son temps été élaborée spécialement pour les entreprises.

5G, la réponse aux attentes des entreprises

C’est pourquoi lorsqu’il s’est agit de concevoir les fondements de la technologie 5G, le 3GPP (Third Generation Partnership Project, organisme en charge de la standardisation des télécommunications mobiles) a, en amont, interrogé les entreprises pour qu’elles expriment leurs attentes et leurs besoins concernant cette évolution. C’est ainsi que des secteurs comme celui de l’industrie ou de l’automobile ont pointé leur besoins en terme de fiabilité du réseau ou d’optimisation du temps de latence (certaines des lacunes de la 4G).

C’est en ce sens que la 5G a été développée. Permettant évidemment plus de débit, des capacités de transport de données inégalées mais aussi et surtout des temps de latence diminués et une régularité du réseau.

L’industrie et les premiers effets

Lors des premiers tests réalisés en 2018 sur un site pilote en France, un expert a ainsi pu communiquer à distance avec un technicien de maintenance équipé de lunettes de réalité augmentée, lui permettant de diagnostiquer un problème en temps réel.

Et c’est certainement dans l’industrie que les premières révolutions auront lieu en autorisant la connection de machines-outils ou de robots jusqu’ici câblés (et donc difficile à déplacer ou à reconfigurer sur une chaîne de montage). Ce sont aussi des dizaines d’outils utilisés par les ouvriers comme des visseuses ou du petit matériel qui pourront se connecter sans faille à un réseau ultra fiable (le wifi se révélant une technologie parfois peu stable).

L’automobile, l’enjeu de la basse latence

Par ailleurs, dans le développement de la voiture autonome ou semi-autonome, un critère essentiel s’avère être le temps de latence. En effet, la prise de décision doit être instantanée, ne pouvant pas excéder quelques millisecondes. En cela, la 5G se positionne comme un réel levier de développement. Et l’on peut imaginer que les usages dans ce domaine feront un bond jusqu’ici jamais réalisé.

La santé, un développement stratégique

Parmi les autres secteurs qui vont fortement évoluer grâce à la 5G, celui de la santé figure également en bonne position. Face à la crise sanitaire : entre panique et confinements forcés, la téléconsultation a explosé. Plus encore, le développement des cabines de consultation équipées de matériel de santé et de mesure de certaines constantes s’est considérablement accéléré.  Grâce à l’arrivée de la 5G, c’est bientôt la téléchirurgie qui s’apprête à faire un bond .

Nul doute que ces usages prendront encore quelques mois voire quelques années pour certains pour s’installer, mais c’est bien le monde de l’entreprise et les professionnels qui en tireront les premiers les bénéfices grâce à la massification des objets connectés, l’accélération des échanges de données et la fiabilité toujours plus grandes des flux. Mais que le grand public ne s’offusque pas, c’est aussi pour lui une amélioration significative de son expérience et certainement une opportunité de voir de nouvelles applications développées pour lui !

Je souhaite être recontacté à ce sujet