Il est parfois difficile de s’y retrouver parmi les termes techniques des opérateurs. Concernant la fibre, deux grands types de raccordement existent pour les entreprises. Ils dépendent de la taille de votre entreprise et surtout des garanties attendues. 5 questions à se poser pour bien choisir…

Tout savoir sur la fibre

1) Avant, tout, pourquoi passer à la fibre optique ?

La fibre est un fil en verre qui transporte vos données à une vitesse proche de celle de la lumière : elle est capable d’acheminer des données à une vitesse considérable, 60 fois plus élevée que le réseau cuivre utilisé pour l’ADSL. Elle donne donc à votre entreprise l’accès à une connexion à très haut débit

2) Pour quels types d’usages ?

Le très haut débit de la fibre permet l’utilisation sans contrainte de services classiques de bureautique (mails, envoi de fichiers, de photos), mais aussi des usages plus professionnels comme la visioconférence, la sauvegarde immédiate des données dans le Cloud, la téléphonie sur IP, l’accès aux logiciels en mode SaaS*, etc. Le tout de manière simultanée et extrêmement rapide. 

*software as a service (SaaS) : service grâce auquel les logiciels et applications de votre entreprise sont installés sur des serveurs distants plutôt que sur les machines de vos utilisateurs

3) Comment calculer le débit nécessaire pour mon entreprise ?

On considère généralement qu’une capacité de 8 Mbps est requise par employé. Si vous êtes 10, il vous faut donc 80 Mbps. Il s’agit d’un chiffre moyen, qui peut être affiné en fonction de l’activité. Un garage automobile n’aura pas les mêmes besoins qu’une agence immobilière, ou qu’un cabinet d’architecture qui doit envoyer des plans, des fichiers lourds ou des présentations vidéo.

NB : il faudra un débit symétrique pour faire passer de la voix (téléphonie, visioconférence).

4) Comment choisir son offre ?

Il existe deux grandes familles de fibre pour les entreprises :

  • La fibre dédiée, connue sous l’acronyme de FTTO, pour « Fiber to the office » possède un débit garanti et des engagements de qualité de service, avec un très haut débit (jusqu’à 1Gbps), et est réservée uniquement à votre usage. C’est le haut de gamme de la fibre, pour les entreprises qui ont beaucoup de salariés et/ou de très forts besoins de débit (bande passante).
  • La fibre mutualisée, baptisée FTTH, pour « Fiber to the home», correspond elle à un partage du débit au sein d’un même bâtiment (logement et bureaux). Son débit de plusieurs centaines de Mbps en fait une solution idéale et suffisante pour les petites structures en couvrant la quasi-totalité des besoins, mais ne possède pas de débit garanti.

Cette distinction initiale n’affranchit pas les entreprises de flexibilité. En effet, les entreprises peuvent évoluer d’une fibre à l’autre au gré du changement de leur taille, de leurs usages (visioconférence, VPN) et de leurs besoins (garantie de service, symétrie des débits.

5) Combien cela coûte ?

La fibre dédiée est un service sur mesure et premium, qui a un coût mensuel de plusieurs centaines d’euros. La fibre mutualisée a un atout indéniable : un prix beaucoup plus accessible, qui oscille entre quelques dizaines et une centaine d’euros par mois. C’est un peu plus cher qu’une box ADSL mais avec un débit de téléchargement, montant et descendant,beaucoup plus important, donc plus rapide. C’est par conséquent un gage d’efficacité pour votre entreprise. Au-delà de la question du coût, il s’agit d’un investissement durable pour l’entreprise qui se dote d’une infrastructure pérenne.

Je souhaite être recontacté à ce sujet